• POV d'Harry :

    Mon petit ami est génial, je dois l'avouer... Mais des fois je me demande s'il m'aime vraiment...

    Je m'explique : il a ses mains constamment posées sur mon magnifique postérieur de héros.

    Et oui cela fait bientôt deux mois, oui DEUX excellents mois que Draco Malfoy et moi sortons ensembles... Mais son admiration pour mon derrière me fait un peu peur.

    Non pas que je sois fleur bleue mais ça m'agace, il ne m'a dit qu'une seule fois qu'il m'aimait, et c'était après une dispute, et je veux vraiment savoir si ce n'était pas juste pour m'ajouter à son tableau de chasse, car, Môssieur Malfoy fait beaucoup -mais vraiment beaucoup- monter la température, et je ne le supporte plus car des fois je voudrais le violer sur place !

    Et oui ne soyez pas choqué, mais franchement ce mec il assure en chauffage !
    Mais moi, OUI MOI, je l'aime. Mais je ne sais pas s'il m'aime vraiment !
    Donc depuis plus d'une semaine j'essaye de savoir s'il m'aime mais comme je le disais, ce mec est très bon en pardonnation (quoi ça existe pas ? j'men fous)
    Ron et Hermione m'aident bien sur, même s'il trouve ça stupide de vouloir prouver qu'il m'aime, puis c'est vrai faut pas s'attendre à ce qu'il me déclare sa flamme devant toute l'école ~la fierté des Malfoy~ comme il dirait.
    Et depuis une semaine je ne dors pas, il a dû le remarquer, je ne veux plus qu'il m'embrasse –même si j'en ai très ~très, très~ envie.
    Et ce soir j'ai eu l'illumination de ma vie- de la semaine- je vais sortir avec un autre gars et on verra bien ! Comme je suis diabolique !
    Bon voyons un gars ou une fille ? Un gars, les filles ce n'est pas mon trip. Un gars ! Mais qui ?
    Attends-je réfléchis... Mm...Crivey, il me regarde souvent, putain Draco a raison je devrais faire partis des Serpentards moi !
    Je m'endormis avec cette superbe idée en tête !


    J'arrive dans la Grande Salle –après avoir infligé une torture sadique à mon réveil- et m'assoie à la table des Gryffondores, Seamus et Dean se bécotent toujours, Hermione et Ron de même, Luna et Neville encore pire et Ginny et Blaise me font renvoyer mes tripes !
    Tout le monde fil le parfait amour, remarquez moi aussi, mais, moi je veux savoir s'il m'aime, il ne me la jamais dit, bon d'accord une fois il me l'a fait savoir.
    Je m'approche finalement de ma cible qui boit son jus de citrouille tranquillement, et lui demande si ça lui dirai de venir me voir après l'entraînement de Quidditch.
    Bien sûr il a dit oui et me fit un sourire timide, Draco se leva précipitamment et quitta la salle furax.
    Mon plan débutait très bien !

    Fin du POV d'Harry


    POV de Draco

    Nan mais ! Pour qui il se prend se Crivey de mes deux ? ! Et qu'est-ce qu'a pu lui dire Harry pour que se microbe sourit si timidement. Putain de bouffeur de scoop ! Moi je vais lui en donner un de scoop moi il va voir de quel bois je me chauffe celui-là !
    M'en fous Harry et moi on restera à Poudlard pendant les vacances, il s'expliquera, remarquez les vacances c'est demain, donc il s'expliquera demain !
    Ca fait une semaine, oui Mesdames et Messieurs, UNE PUTAIN DE SEMAINE !
    Que je ne l'ai pas touché d'aucune sorte, ni embrasser d'aucune sorte !
    Ca m'horripile d'imaginez qu'il me quitte pour ce merdeux de Crivey !
    Draco ressaisis-toi ! Il ne te quittera jamais pour une larve de sixième année ! Si ?
    Pff ! Quel emmerdeur ce photographe !
    Quand va-t-il comprendre qu'Harry est À moi, A MOI ET A PERSONNE D' AUTRE !
    Je ne suis pas prêteur comme vous l'aurez remarquez, je suis un Malfoy tout de même.
    Me voilà entrain de me recroqueviller sur moi même et de pleurer toutes les larmes de mon corps, moi qui n'avais pleuré que quand j'étais petit, non pas le jour de ma naissance, juste quand mon père ne m'a pas offert le pull que je voulais !
    Je suis aussi capricieux, mais tout le monde l'est !
    Harry encore plus que moi, quand nous nous sommes réconciliés il m'a demandé de me serrer la main et de se raconter nos vies, puis je lui ai fait un chaste baiser et nous avons parlé, pour une fois sans nous écorcher vif de paroles blessantes comme nous en avions l'habitude.
    Il exigeait aussi que je ne sorte avec personne d'autre, je ne suis pas fou, je ne serai sortis qu'avec lui !
    Je l'aime, je lui ai même dit, mais il a sûrement oublié.

    J'ai pleuré toute la journée, je l'ai évité, j'ai maudis ce Gryffondore, oui j'ai maudit Harry d'avoir pris mon cœur et de l'avoir fait souffrir, et je maudis encore pire Crivey !
    C'est vrai il mérite mieux que moi ! Mais quand même ! Je lui prouve mon amour, j'ai dis à mes amis que j'étais avec lui, je l'embrasse, je lui prends la main tout le temps, je le chauffe à mort !
    Que veut-il de plus ? ! Que je lui dise peut-être ? ! ... ! Il veut que je lui dise plus souvent!
    Comment ça une fois ça ne compte pas ?

    J'espionne Harry, je le vois avec Crivey maintenant, ça m'énerve ! Harry lui parle et ce con de photographe devient rouge comme une tomate, putain qu'est-ce qu'il lui dit ?

    Attends Harry se rapproche de lui, stop, stop, STOP j'ai dis, putain la ligne est dépassé, je vais faire une crise cardiaque, il, il l'embrasse, ouf... QUOI IL L'EMBRASSE ?
    Je me mets hors de moi je saute sur ce petit merdeux de bouffeur de scoop et lui frappe le visage, Harry en bon gentil qu'il est me retient par la taille, et tout à coup je n'ai plus aucune force en moi, je suis si faible dans ses bras.
    Crivey par en courant et Harry me retient encore plus contre lui, il pleure, je rêve c'est moi qui devrais pleurer là ! Je m'écarte de lui et pars, il reste assis la tête dans ses genoux et pleure ! J'ai envie de le serrer dans mes bras mais je pars en courant, je ne veux pas lui pardonner, je le hais !
    Je me réfugie dans ma chambre et m'allonge sur mon lit et pleure encore plus que toute la journée ! Je pleure encore et encore, je veux l'enlever de ma tête !

    Fin du POV de Draco


    C'est les vacances à Poudlard, il ne reste que deux personnes dans le château, Harry et Draco.
    Cela fait une semaine qu'ils ne se disent plus rien, on est le 23 décembre, demain c'est le réveillon de Noël, et Harry veut se faire pardonner ! Il n'aura pas dû, il a fait souffrir l'homme qui l'aime à cause de son égocentrisme, il se détestait.
    L'ambiance était froide, lugubre et sombre. (Ça se ressemble), Harry avait trouvé la solution pour récupérer Draco, il irait lui offrir un cadeau à Noël, et ce fameux cadeau était son amour.
    Quant à Draco il essayait de ne pas s'abaisser devant Harry en s'excusant lamentablement alors qu'il n'avait rien fait, mais Harry lui manquait terriblement !
    Crivey quant à lui, était allez dire à Harry peu après ce baiser qu'il ne voulait pas servir de cobaye, Harry lui demanda pardon et Colin repartit en disant qu'ils resteront quand même ami.


    Encore une journée triste et sombre, Harry se retourne tout le temps dans son lit froid, il manque l'odeur de son tendre chéri, Draco non plus ne trouvait pas le sommeil la présence du Survivant lui manquait terriblement.

    Nous somme le 24 décembre le collège est toujours aussi lugubre, les élèves qui restent pendant les fêtes de Noël peuvent rester à glander pendant trois jours, le plus souvent le troisième jour serre à se dessouler et à dormir.
    Mme Pomfresh était déjà en position pour les crises de foi !
    Harry répétait toute la journée son show spécial Serpentard, et Draco essayait de se concentrer sur ses devoirs de métamorphose.

    Le repas de Noël fut bien cours, même si Harry aime bien manger il n'avait guère d'appétit et repartit très vite pour enfiler son costume spécial Reconquête.

    Harry terminait de se préparer et le préfet Serpentard essayait de trouver le sommeil encore une fois.
    Le brun enfin prêt descendit jusqu'à la tour du préfet et ouvrit la porte, le blond pleurait comme toutes les nuits où il ne sentait pas son amour. Il s'arrêta net de pleurer pour demander d'une voix tremblante.

    -Qui est là ? Renifla-t-il
    -C'est le Père Noël OhOhOh ! dit Harry imitant une voix étouffer et grave
    -Casses-toi du con je veux plus JAMAIS te revoir ! Balança Draco
    -Putain Draco je suis désolé combien de fois il va falloir que je te le répète ?
    -Jusqu'à que t'en crève idiot, maintenant sort de MA chambre !

    Le Survivant était bien décidé à se faire pardonner, il s'avança du lit et tira la couette pour voir un Draco recroquevillé sur lui-même.
    Il se pencha et Draco se resserra de plus en plus, le lion lui dit dans un murmure doux.

    -Je suis vraiment désolé je n'aurai pas dû te faire souffrir, mais j'ai cru que tu ne m'aimais pas, j'ai cru que tu en avais que pour mes fesses !
    -Sombre idiot, déjà tu m'as fait souffrir pendant une semaine, car je ne pouvais même pas t'embrasser sur la joue, puis je te vois entrains de draguer ce débile, Harry lui lança un regard d'excuse, et tu voudrais en plus que je te pardonne ce soir ?
    -Je, je..., Harry commença à pleurer toutes les larmes de son corps, je suis un idiot et un salaud, je suis désolé, je ne voulais pas ! Je t'aime tellement Dray, je t'en supplie dis-moi que tu veux encore de moi !
    -Je ne sais vraiment pas Harry, mais tu pourrais te racheter ! Tu m'as bien supplié ? Non ? lança-t-il d'un regard pervers
    -Draco Malfoy, arrête de sourire si perversement, je me sens comme un objet sexuel là ! s'indigna Harry boudeur
    -Et bien tu dois te racheter non ? Et bien nous allons commencer par hotter ce déguisement de Père Noël r-i-d-i-c-u-l, articula Draco
    -Mais je suis nu en dessous !
    -Ah ! Mais raison de plus mon chéri !
    -T'es vraiment qu'un sale pervers Draco ! fit Harry d'une moue boudeuse
    -Bon je vais t'hotter se vilain déguisement alors !

    Draco enlevait l'habit de son chéri et commença à le couvrir de baiser, il avait eu les excuses de son Gryffi, et même une supplification (quoi ? ! J'invente des mots ! J'ai le droit !), Et Draco adore être supplier (quel sadique ce Serpentard !), Draco sentit les mains de Harry se faufiler sous son T-shirt, il adorait le contact de sa peau sur celle de Harry.

    -Mmhmm, Draco je...Je t'aime tellement, soupira Harry
    Draco se recula du cou meurtri de baiser de son amant pour le regarder dans les yeux
    -Moi aussi je t'aime, et sache que même si j'aime tes fesses, c'est toi que j'aime en premier !
    Harry se nicha dans le cou de Draco et pleura, ses mots, il aurait voulu les entendre plus tôt, avant qu'il ne fasse cette connerie. Une main vint lui enlever les larmes qui coulaient de sa joue.
    -Ne pleure plus mon amour, je te pardonne, tu m'as tellement manqué, mais ne me fais plus jamais ça, sinon j'en mourrai !
    -Oui, je suis désolé...
    Draco scella les lèvres du Gryffondore contre les siennes, et fit descendre ses mains vers les fesses du Gryffondore, qui ne pu s'empêcher de laisser sortit un gémissement. Plus d'une semaine que le serpent n'avait pas touché les fesses du lion.
    Draco qui était d'habitude très brutal avec ses amants, préparait le Gryffondore en douceur, il ne voulait pas lui faire de mal, il savait que c'était sa première fois.
    -D...Dray...Je..., Draco lui mordit le cou à cet instant puis lui souffla près du lobe
    -Oui...kékia ?
    -Pr...Prends-moi s'il te plait !
    -R'ry, je dois te préparer, je n'ai pas envie de te faire mal !
    -Alors fais vite je vais exploser !

    Draco commença remonter ses doigts vers la bouche de son amant qui les humidifia, puis, il descendit lentement vers les fesses du Gryffondore et fit pénétrer un doigt, puis un deuxième, Harry se resserra contre Draco ne laissant plus aucun espace entre eux, Draco resta un moment avant de lui enfoncé un troisième doigt, Harry sortit un cri qui se situe entre la douleur et le plaisir, Draco faisait des va et viens, et jugeant que Harry était enfin près, le Serpentard enleva le reste de vêtements que le Gryffondore ne lui avait pas enlevé, et installa Harry à quatre pattes sur le lit et vint se poser devant l'entrer de son intimité, puis enfila un préservatif, Harry grogna.
    - On n'a pas besoin de ça Draco !
    -Je préfère R'ry, maintenant ça va être un peu douloureux mon amour.
    -Je sais, ne t'en fais pas.

    Draco s'avait que c'était la première fois de Harry, il pénétra doucement en lui, Harry se cambra sur le coup, Draco ne bougeait plus, puis Harry s'étant habitué à la présence du blond en lui fit un geste pour que son Serpentard soit entièrement en lui, et commença à bouger, laissant partir la douleur pour qu'il n'y ait que du plaisir. Draco prit le membre de son lion et commença à faire des va et viens comme leurs ses coup de reins. Il suffirait d'un rien pour que les deux jouissent, mais ils faisaient endurer le plaisir, faisant augmenter la température de la pièce, leurs corps transpiraient de désir et d'amour, tous ce qui c'était passé depuis une semaine et demi étaient oublié, ils étaient de nouveau réunis.

    Une dernière pression et les deux amants atteignirent le septième ciel, Harry s'allongea et Draco s'écroula sur lui (pas de tout son poids), le serpent ce calla dans les bras du lion et ils restèrent dans les bras l'un de l'autre, ce susurrant des mots d'amours. Draco se retira de l'étreinte de son amant et partit dans la salle de bain, puis Harry après cinq minutes à réfléchir si oui ou non il devait aller le rejoindre, se leva et entra dans la pièce, un sourire lubrique aux lèvres.

    -Harry ? Pourquoi tu es là ?
    -Je viens prendre une douche banane !
    -Hum... Effectivement je serai égoïste d'en prendre une tout seul !
    -Tu ne me le fais pas dire !
    Harry se faufila dans la douche et pris une douche bien chaude avec son amant
    -Joyeux Noël Dray, susurra Harry en sortant de la douche.
    -Joyeux Noël mon chéri, le Serpentard sortit de la salle de bain avec une serviette autour de la taille, et revint avec un petit paquet emballé.
    -C'est pour moi ?
    -Non c'est pour Merlin Harry, le brun le regarda d'un regard boudeur, mais non c'est pour toi !
    Harry lui piqua le paquet des mains et l'embrassa chastement sur les lèvres avant de déballer son cadeau.
    -Waouh ! Un anneau ! Merci Dray, je suis nul avec mon cadeau moi.
    -Mais non Harry ton cadeau était génial, je suis content d'avoir été le premier, sourit Draco
    -Oui mais mon cadeau ce n'était pas que ça !
    -A bon ? ! S'étonna Draco
    -Oui, puis R'ry d'amour partit et revint lui aussi avec un cadeau emballé un peu vite fait.
    - Je ne suis pas doué pour emballer les cadeaux ni pour les choisir d'ailleurs, avoua Harry
    Draco déchiqueta le papier et vit une boîte contenant une chaîne, avec un pendentif en forme de serpent avec inscrit dessus « Je t'aime. Harry», le Serpentard regarda le cadeau avec intention, c'était le plus beau des Noëls. Il vit Harry le regarder avec des joues rouges.
    -Euh. Harry... Ca va ? Il ne c'était pas rendu compte qu'il avait pensé tout haut
    -Draco je ne pensais pas que ça te ferai autant plaisir !
    Draco devant rouge alors que Harry redevint à une couleur normale
    -J'ai pensé tout haut ! Oh ! Par Merlin !
    Harry enfila l'anneau à son annuaire gauche, il représentait un lion et un serpent, avec gravé un l'intérieur de l'anneau « Pour mon amour Harry. Draco »
    -Je le pense vraiment, cette phrase fit sortir Harry de ses pensées
    -De quoi ? interrogea Harry
    -C'est le plus beau Noël que j'ai eu depuis des années !
    Draco embrassa tendrement Harry et ils retournèrent se prouver leur amour en cette journée de 25 décembre


    Désolé pour le retard de ce chapitre, je remercie ma chère amie pour m'avoir donné des idées pour ce chapitre et ceux qui ont votés.

    Merci et quelques commentaires pour vos impressions comme d'habitude


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique